La commune de Tilloy et Bellay (située au Nord-Est de la Marne) élargie au bassin d’alimentation de captage de la commune de Somme Vesle a été choisie pour tester la méthode de création d’actions et d’aménagements à l’échelle d’un territoire.

Ce territoire d’étude s’étend sur 3 360 ha et implique 60 exploitations.
Le milieu est représentatif de la Champagne crayeuse avec la présence de grandes cultures (blé, colza, betterave, orge de printemps et luzerne) pour alimenter les filières locales. Le paysage reste très ouvert et présente des défauts de continuité écologique. Il est traversé par trois axes parallèles majeurs (RD3, A4, TGV Est).

 

La problématique ?

Créer des aménagements biodiversité pour préserver les espèces, oui mais …

Quels aménagements ? Quelles familles et espèces favoriser ? Où localiser les aménagements pour qu’ils soient efficients dans leur rôle de constitution de corridor écologique ? Quel mode de gestion privilégier ?

Pour répondre à ces questions, un comité d’experts et de scientifiques s’est constitué pour identifier les pistes et solutions les mieux adaptées. Botaniste, entomofaune, expert agronomique, expert avifaune et pollinisateurs ont partagé leurs connaissances pour aboutir à un outil de diagnostic synthétique.

 

Un outil d’aide à la décision pour les acteurs du territoire

L’outil permet un diagnostic de l’existant pour projeter les actions de biodiversité les plus pertinentes à réaliser au regard de l’usage de l’espace, des espèces identifiées, du contexte biologique…
Il sera proposé sous forme d’application numérique pour plus d’autonomie et de réactivité.

 

Exemples d’aménagements simples et performants 

Optimiser la performance écologique des bords de chemins.

Des formations et sorties terrain pour identifier les modes de broyages favorables à la biodiversité.

Visite d’un bord de chemin agricole à Tilloy-et-Bellay, 22 juin 2016.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Sem’Obord participe à l’émergence d’une flore bénéfique aux pollinisateurs.

Resemis d’un bord de chemin le long de la ligne TGV à Tilloy-et-Bellay, printemps 2018

Insérer des bandes intra parcellaires.

Le semis de bandes mellifères dans les parcelles augmente la diversité et la quantité de ressource alimentaire pour les pollinisateurs.

Bande intra-parcellaire semée d’un mélange mellifère (mélilot, trèfle, phacélie), Tilloy-et-Bellay, printemps 2017

 

 

 

Des observations encourageantes

Le suivi écologique des populations de pollinisateurs sur les aménagements mis en place dans le cadre de ce projet a été réalisé par l’association RBA (Réseau Biodiversité Abeille). L’évaluation de la richesse spécifique par des relevés aléatoires et ponctuels ont pu démontrer la présence d’espèces classées NT (quasi-menacées) sur la liste rouge européenne. En effet, parmi les 14 espèces d’abeilles sauvages observées, Andrena albofasciota (A.ovatula) et Lasioglossum quadrinotatum, ont été relevées, nous laissant présager une grande diversité spécifique des populations présentes sur la zone puisque le relevé n’a pas été exhaustif ni continu.

Des relations entre les espèces floristiques et les populations de pollinisateurs des haies installées ont pu démontrer des corrélations positives. On observe une concentration des espèces localisée au niveau des implantations de haies.

Les actualités du projets

Voir toutes les actualités du projet Trame Verte

 

Les partenaires du comité technique et scientifique

Réseau Biodiversité pour les Abeilles Chambre d'Agriculture de la Marne      Fédération_chasseurs_Marne_Logo