Combiner développement et préservation des ressources, RTE et « Symbiose, pour des Paysages de biodiversité », s’y engagent.

De gauche à droite : Hervé Lapie, Président de Symbiose ; Jean Louis Carlier, Directeur de projet RTE.
De gauche à droite : Hervé Lapie, Président de Symbiose ; Jean Louis Carlier, Directeur de projet RTE.

Après plusieurs mois d’échanges et de concertation, Hervé Lapie, Président de « Symbiose, pour des paysages de biodiversité » et Jean Louis Carlier, Directeur de projet Nord Est du Réseau Transport Electricité ont formalisé par la signature d’une convention, leur volonté de travailler ensemble sur les objectifs respectifs de développement économique et de préservation de la biodiversité.


Dès 2016, la reconstruction de la ligne électrique à 400 000 volts qui relie Charleville-Mézières à Reims devrait être effective. Sur environ 80 kms, cette nouvelle ligne permettra d’assurer la pérennité de l’alimentation électrique de la Champagne-Ardenne et d’accompagner son développement.
Dans l’objectif de minimiser l’empreinte de cette infrastructure sur l’environnement et le paysage, RTE s’est mis en lien avec l’association Symbiose afin d’envisager les actions concrètes sur le terrain.
Fort de sa diversité de partenaires compétents sur le sujet de la biodiversité et réunissant les acteurs du monde rural et agricole, l’association a tous les atouts pour répondre aux enjeux fixés par RTE.
La réussite de Symbiose repose sur le partage des bonnes pratiques entre les acteurs du territoire pour permettre de déployer des opérations concrètes visant à préserver et développer la biodiversité. La présence des propriétaires, exploitants, chasseurs et autres acteurs locaux dans l’association Symbiose garantie la faisabilité des actions qui seront retenues.
Plantation d’arbustes, de plantes mellifères sous les pylônes et peu consommatrices d’intrants… les idées d’aménagements devront être simples dans l’entretien afin qu’elles soient pérennes dans le temps.
Pour l’association Symbiose, les aménagements écologiques réalisés seront une base d’observation et d’analyse sur plusieurs années afin d’estimer l’impact de la mise en place de la ligne haute tension sur le comportement, développement des espèces (faune, flore, insectes).
Cette démarche unique en France par son ampleur a pour ambition d’être reproductible sur d’autres territoires.

Télécharger le communiqué en format pdf

Une réaction au sujet de « Combiner développement et préservation des ressources, RTE et « Symbiose, pour des Paysages de biodiversité », s’y engagent. »

  1. Ping Combiner développement et préserv...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.