Une première année de suivi des indicateurs de biodiversité

indicateurs_biodivDans l’objectif d’appréhender les effets des actions mises en œuvres dans le cadre de Symbiose (ajustements de pratiques, aménagements et implantations) à l’échelle d’un territoire, une réflexion a été engagés pour la mise en place de suivis d’indicateurs faunistiques et floristiques.
Ces suivis mobilisent l’expertise d’organismes partenaires dans le cadre de leurs domaines de compétences. Il s’agit de la Ligue pour la Protection des Oiseaux Champagne-Ardenne (LPO CA), du Réseau Biodiversité pour les Abeilles (RBA), de la Fédération Départementale des Chasseurs de la Marne (FDC 51) et de la Sarl MIROIR Environnement.
Ainsi sur la base de protocoles adaptés au contexte, des suivis de la petite faune de plaine (Perdrix grise), de l’avifaune (oiseaux communs), des insectes pollinisateurs, de la flore ainsi qu’une première approche des insectes auxiliaires ont été mis en oeuvre durant le printemps et/ou l’été 2013.

Principaux éléments relatifs à la première année de suivi

Les relevés et suivis réalisés cette année constituent un « état zéro » ou diagnostic initial, élément préalable à tout protocole de suivi inscrit dans la durée. Ces observations seront réitérées durant deux à quatre années afin d’effectuer un comparatif des tendances annuelles.
A l’image des conditions particulières qui ont accompagnées les suivis réalisés cette année, les conditions météorologiques ainsi que d’autres facteurs environnementaux peuvent fortement influer sur la nature des résultats de ces suivis. Ainsi, l’analyse des tendances observées doit se faire au regard d’un ensemble de facteurs environnementaux et ne peuvent conduire qu’à la mise en évidence d’une tendance globale ou « bruit de fond » identifiable à l’échelle du territoire.

Voir les résultats des premières observations

Laisser un commentaire